Pau D’arco Contre Les Infections

Outre ses propriétés antibactérienne et anti-infectieuse…

Pau d’acro, aussi appelée, Lapacho, Ipe roxo, Taheebo, Tecoma, de nom commun, Tabebuia impetiginosa, est de la famille des Bignoniacées (Bignoniaceae).

Description botanique :

  • Le lapacho est un arbre qui peut atteindre 30 m de haut et que l’on trouve notamment au Brésil et en Argentine.
  • Les Brésiliens lui donnent le nom Pau d’Arco.
  • Feuilles elliptiques
  • Il existe plusieurs variétés différenciées par la couleur des fleurs allant du rose au pourpre.

C’est le seul arbre de ces régions qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est pourquoi on l’utilise avec succès pour toutes les infections fongiques (Candida Albicans), parasitaires, bactériennes et virales.

 Parties utilisées:

  • Écorce interne.

Composition chimique :

  • Seize quinones qui contiennent à la fois des naphtaquinones et des anthraquinones
  • Du lapachénol, de la quercétine: un protecteur de la membrane cellulaire et des acides 0 et P: Hydroxybenzoïques.
  • Xyloidine, agent antibiotique et antiviral très puissant (Dr Meyer)
  • Fer assimilable,  qui aide à l’ingestion d’autres substances médicamenteuses, permettant l’élimination de déchets et toxines, l’épuration de la composition sanguine et la modification profonde du métabolisme
  • Des tanins
  • Des flavonoïdes
  • Des coumarines (accentuant la fluidité sanguine),
  • Des antiseptiques
  • Des antibiotiques
  • Des antiviraux
  • Des oligo-éléments et des minéraux (magnésium, calcium, zinc, phosphore, chrome, manganèse, silice, cuivre, molybdène, sodium, potassium, argent, bore, strontium, or, baryum, nickel).

 Propriétés :

  • Fortifiant du système immunitaire (immunostimulant), anti-cancereux
  • Antifongique
  • Anti-inflammatoire (Le lapacho et la xiloïdine)
  • Antibactérien, anti-infectieux
  • Puissant analgésique
  • Antiparasitaire
  • Astringent

Indications :

  • Candidoses
  • Infections parasitaires (malaria, schistosoma)
  • Infections cutanées
  • Affections du système digestif, ulcères gastriques et peptiques
  • Affections des bronches et poumons, toux, comme expectorant
  • Diabète (la plante empêcherait le glucose de passer du système digestif au système sanguin)
  • Cancer
  • Mycoses
  • Refroidissement grippal et maladies virales

Mode d’emploi :

  • Usage sous-forme de tisane, de décoction, de gélules et de teinture-mère.

Décoction : porter à ébullition 3-6 cuillères à soupe de morceaux d’écorce pour un litre d’eau. Puis réduire la température et laisser infuser durant 15-20 minutes. Boire dans la journée.

Gélules : dosées à 500 mg / gélules, 1-6 gélules / jour avec beaucoup d’eau.

Contre-indications (CI) et précautions :

  • CI chez la femme enceinte ou allaitante et les enfants moins de 12 ans.
  • Traitement maximal 1 mois.
  • Une consommation trop élevée peut provoquer des saignements ou hémorragies et des nausées et vomissements

 

, , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge