Raifort, Plante Aux Multiples Effets

Outre ses propriétés antioxydants, le Raifort est digestif, bactéricide, diurétique, expectorant, antirhumatismal et anticancéreux.

Appelé aussi raifort sauvage, radis de cheval, de nom scientifique Armoracia rusticana, wasabia japonica, le raifort appartient à la famille des brassicacées (brassicaceae)

Description botanique

  • Plante vivace qui atteindre 80 cm de hauteur,
  • Feuilles grandes,
  • Fleurs blanches ou jaune vif, pétales en croix et regroupées en grappes,
  • Fruit globuleux en gousse.

Parties utilisées

  • Les racines moulues ayant un goût piquant.

72149-raifort

Compositions chimiques

  • Vitamine C : le raifort cru est une excellente source.
  • Sels minéraux : calcium, magnésium, manganèse, potassium, soufre, sodium.
  • Acides : chlorhydrique, sulfurique, carbonique, phosphatique,
  • Gucosinolates,
  • Enzyme : Myrosinase.

Propriétés thérapeutiques

En usage interne :

  • Effet antioxydant encore limité.
  • Effet diurétique : facilite et augmente l’élimination des urines, diminue les œdèmes.
  • Troubles digestifs : calme le reflux gastro-œsophagien
  • Effet laxatif léger
  • Effet antiparasitaire : favorise la disparition des parasites dans les intestins.
  • Contribue à la digestion des lipides.
  • Effet bactéricide et antiviral : grippe, protection contre Escherichia coli et staphylocoque doré.
  • Effet antirhumatismal : soulage les douleurs articulaires (arthrose et arthrite)
  • Effet expectorant efficace : décongestion des sinus et des bronches, asthme, catarrhes
  • Effet stimulant et réchauffant : favorise la circulation sanguine
  • Effet anticancéreux

En usage externe :

  • Lutte contre les engélures et les extrémités froides
  • Réduit les douleurs articulaires en cataplasme
  • Calme les démangeaisons des piqures d’insectes.

Indications thérapeutiques

  • Troubles de la vessie
  • Facilite la digestion
  • Diminue les œdèmes
  • Grippe, rhumes et enrouements, asthmes
  • Antiscorbutique
  • Asthénie et fatigue
  • Manque d’appétit
  • Goutte, rachitisme
  • Fièvre
  • Contre la mauvaise haleine.

Utilisation et dosage

  • Pour traiter les troubles digestifs et circulatoires, contre la mauvaise haleine :

Infusion : 2 g de racines dans une tasse d’eau chaude, trois fois par jour.

  • Pour les infections et les problèmes de congestion :

Sirop : 2 g de racine râpée par jour.

Teinture mère : de 3 à 4 g de poids sec équivalent, par jour.

  • Pour les douleurs rhumatismales :

Cataplasme : Racine fraîche râpée ou séchée, pas plus de 20 g par jour.

  • Démangeaisons des piqûres d’insectes: mélange de racines séchées et d’eau.

Précautions

  • Consommer en quantité trop importante, le raifort peut entraîner des irritations de la gorge, de la bouche et de l’estomac.

Contre-indications

  • Chez les femmes enceintes ou allaitantes
  • Les enfants très jeunes
  • Les personnes présentant une allergie a la plante
  • Hypothyroïdie
  • Ulcère d’estomac ou intestinaux;
  • Reflux d’acidité;
  • Troubles rénaux;.

Interactions médicamenteuses

  • Eviter l’association du raifort avec les plantes aux propriétés anticoagulantes (sauge, trèfles des près, ginkgo biloba, curcuma, gingembre, ginseng, ail, girofle, angélique)
  • Eviter l’association du raifort avec des antihypertenseurs, des antiplaquettaires, des aspirines, des suppléments d’hormone thyroïdienne, des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

 

 

 

 

 

 

 

, , , , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge